Géochimie isotopique

Axe transverse

Les travaux réalisés sur la géochimie des isotopes stables non-traditionnels à l’Observatoire Midi-Pyrénées ont permis de montrer que ces « nouveaux » isotopes, sur lesquels la communauté scientifique internationale porte une attention soutenue depuis le début des années 2000, offrent la possibilité d’étudier sous un angle nouveau des grandes questions scientifiques.

Les chercheurs de l’OMP ont ainsi pu réaliser des avancées de notre connaissance dans les domaines de la formation du noyau des planètes telluriques, de l’absorption de métaux sur les membranes de micro-organismes, du cycle des polluants dans l’environnement, de la différenciation des magmas silicatés, du dégazage des volcans, ou encore de l’origine et du cycle du fer dans l’océan. Cette dynamique nous conduit à développer cet axe de recherche à l’Observatoire Midi-Pyrénées qui s’appuie sur le service commun ICP-MS de l’observatoire et qui regroupe les laboratoires GET, LEGOS, ECOLAB, IRAP et LA. Ces recherches sont financées par l’OMP mais aussi par le CNRS, l’IRD, l’Université Paul Sabatier, l’Union Européenne et l’ANR.

Les domaines dans lesquels poursuivons nos travaux s’appuient sur ce nouveau savoir faire et des expertises toulousaines plus anciennes qui nous permettent d’obtenir des résultats originaux au niveau mondial. On citera par exemple l’étude des fractionnements indépendants de la masse des isotopes du mercure dans les aérosols atmosphériques d’origine urbaine et industrielle, les recherches expérimentales qui visent à étudier les mécanismes cinétiques et à l’équilibre du fractionnement des isotopes du magnésium, du silicium et du fer entre les minéraux et les eaux continentales ou l’étude de la nucléosynthèse stellaire avec les isotopes du fer et du nickel.

Pour en savoir plus :

  • Photo by Hans Reniers on Unsplash